Les putes voilées n’iront jamais au paradis – Chahdortt Djavann

Par défaut

Quatrième de couverture :

Ce roman vrai, puissant à couper le souffle, fait alterner le destin parallèle de deux gamines extraordinairement belles, séparées à l’âge de douze ans, et les témoignages d’outre-tombe de prostituées assassinées, pendues, lapidées en Iran.
Leurs voix authentiques, parfois crues et teintées d’humour noir, surprennent, choquent, bousculent préjugés et émotions, bouleversent. Ces femmes sont si vivantes qu’elles resteront à jamais dans notre mémoire. 
À travers ce voyage au bout de l’enfer des mollahs, on comprend le non-dit de la folie islamiste : la haine de la chair, du corps féminin et du plaisir. L’obsession mâle de la sexualité et la tartufferie de ceux qui célèbrent la mort en criant « Allah Akbar ! » pour mieux lui imputer leurs crimes.
Ici, la frontière entre la réalité et la fiction est aussi fine qu’un cheveu de femme. 

**

Un récit frappant, troublant qui éveille obligatoirement en moi ma fibre féministe. Et qui me fait dire que je suis chanceuse d’être née en France plutôt qu’en Iran ou Afghanistan… Chanceuse d’être libre, chanceuse d’être femme ici et pas ailleurs. J’ai vraiment aimé ce livre, construit pratiquement sous la forme d’un thriller. Une écriture qui peut être douce et tendre ou violente et cruelle.. Le destin de deux gamines que l’on vend, l’une pute, l’autre épouse par interim…Et une diatribe qui n’en est pas vraiment une, sur la position de la femme en Iran. Et ces voix lancinantes, qu’on imagine issu d’un passé pas encore révolu des prostitués mortes…

Un livre à lire et à relire… Qui donne envie de monter sur les barricades lorsque des trous du cul aux Etats-Unis obligent un consentement du géniteur lors d’avortement… Même lors d’un viol ! Si, si.. Un livre qui donne envie de prendre son bulletin de vote et de l’enfoncer bien profondément dans l’urne pour que les droits des femmes de disposer de leur corps soit encore un droit en France…

Bref, un livre qui réveille la féministe qui trainasse dans toute femme… Un livre qui me fait dire aussi que finalement, je ne suis pas si mal en France mais que dans d’autres pays, certaines souffrent et luttent…

En résumé, lisez-le, offrez-le !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s