Amère volupté – Eimi Yamada

Par défaut

amerevolupteQuatrième de couverture :

A sa publication, ce roman érotique qui venait d’obtenir un prix littéraire, écrit par une jeune femme de vingt-six ans, choqua profondément les lecteurs japonais et partagea la critique entre enthousiasme et rejet. Il est vrai qu’on y parle crûment, en argot, de sexe entre un noir américain et une japonaise, que les scènes d’amour y sont nombreuses, que ce premier roman autobiographique est celui d’une passion amoureuse. Le lecteur reconnaîtra, sans aucun doute, derrière ce livre au parfum de scandale une fraîcheur de ton unique, une imagination vivifiante et sans concessions. Et aussi un talent original qui est peut-être comme la promesse d’une nouvelle génération d’écrivains au Japon.

Une descente aux enfers, une histoire d’amour et de destruction. Étrange de se dire que ce roman a été écrit par une jeune japonaise. C’est cru, c’est glauque et j’ai adoré. C’est vraiment un roman qui se dévore, un roman que l’on a envie de jeter tellement il est glauque, tellement il est… Et pourtant, on tourne les pages, on lit et on est choqué, on est surpris… Bref, un bon moment. Un de ceux dont on se souvient.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s