La Fille de l’Assassin – Robin Hobb

Par défaut

LafilleQuatrième de couverture :

Fitz Chevalerie doit apprendre à vivre avec sa fille, Abeille, après la mort de sa femme Molly. Étrangement précoce et intelligente, l’enfant poursuit une existence à demi sauvage dans le domaine de Flétribois auprès d’un père qui ignore comment l’élever et d’un personnel qui, au mieux, la regarde comme une bête curieuse, au pire, la méprise. Livrée à elle-même, elle découvre les passages secrets que dissimulent les murs de la maison, se lie d’amitié avec un chat et apprend par bribes la vie d’assassin que mena jadis son père. Un jour, une jeune femme arrive, porteuse d’un message du Fou ; mais elle est si gravement blessée qu’elle expire avant de pouvoir tout dire. Fitz, craignant que ses meurtriers ne s’en prennent à sa famille, brûle son cadavre, dissimule sa mort et laisse croire qu’elle a poursuivi sa route. Robin Hobb ressuscite ici magnifiquement les personnages de la célèbre série de L’Assassin royal qui l’a rendue célèbre dans le monde entier.

Oui, oui, oui ! La suite de l’assassin royal !

Je me suis permis de couper la quatrième de couverture de l’éditeur. Je vous déconseille d’ailleurs de la lire. Il spoile une partie de l’histoire en beauté, ce qui est franchement frustrant. A se demander comment un éditeur peut être assez bête pour faire un tel résumé.

Et je n’ai qu’un mot à dire sur ce roman. La suite et vite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s