Malevil – Robert Merle

Par défaut

malevilQuatrième de couverture :

Une guerre atomique dévaste la planète, et dans la France détruite, un groupe de survivants s’organise en communauté sédentaire derrière les remparts d’une forteresse. Le groupe arrivera-t-il à surmonter les dangers qui naissent chaque jour de sa situation, de l’indiscipline de ses membres, de leurs différences idéologiques, et surtout des bandes armées qui convoitent leurs réserves et leur «nid crénelé» ?

Un roman post-apocalyptique très surprenant. J’aime beaucoup l’écriture de Robert Merle : belle, fluide, sans être pompeuse. L’introduction du roman, bien qu’un peu longue, permet de bien comprendre l’histoire et la psychologie du héros.

La surprise : l’action se passe en France, dans la campagne profonde, juste après une guerre atomique. On suit un groupe de survivants mais on est loin des romans post-apocalyptiques classiques… On est certes en mode survivants mais de façon inhabituelle qui m’a bien plu. Mais attention, on est vraiment sur du roman « classique », bien écrit que sur un roman de science-fiction.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s