Celui qui lisait dans les pensées – Nitya Varnes

Par défaut

CeluiquiQuatrième de couverture :

Imaginez : pouvoir lire dans l’esprit des autres, tout savoir en un instant de leurs pensées les plus intimes, de leurs mensonges, de leurs désirs…

De quoi se prendre presque pour Dieu sur Terre.
En tout cas, c’est ce que Terence C. Redeley avait toujours cru. Il n’avait oublié qu’un détail : à trop se fondre dans l’esprit des autres, on risque d’y perdre sa boussole… et de se retrouver dans de très gros ennuis.
Quand on en arrive là, il n’y a plus qu’une chose à faire : trouver la bonne âme qui aura à cœur de vous chercher des solutions. Et des solutions, Samuel en a beaucoup. A peu près une par minute en fait, ce qui en un sens peut se révéler assez fatigant… du point de vue de Terence. Qui commence à se dire qu’avoir un don hors du commun et un ami fidèle, ça fait beaucoup de malchance pour une seule personne…

Bon, l’histoire de ce roman est, au départ une bonne idée et on se laisse agréablement porter par celle-ci. Néanmoins il y a énormément de longueurs, ce qui rend la lecture assez désagréable au final.

Certains personnages sont très sympathiques mais pourtant, on se retrouve rapidement par être lassé de ceux-ci qui sont un peu trop caricaturaux. Le personnage principal est tellement pris dans le mal être provoqué par son don que c’en est presque ennuyeux… Après, le personnage de Samuel est beaucoup plus léger et agréable, bien qu’également trop caricatural… En somme, ce n’est pas vraiment un très bon roman…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s