Les falsificateurs – Les éclaireurs – Antoine Bello

Par défaut

les-falsificateurs_couvDeux romans pour le prix d’un aujourd’hui, mais vu qu’il s’agit d’une suite, cela semble logique non ?

Quatrième de couverture : Les falsificateurs

C’est l’histoire d’une organisation secrète internationale, le CFR (Consortium de Falsification du Réel), qui falsifie la réalité mais dont personne ne connaît les motivations. C’est l’histoire de quelques-unes des plus grandes supercheries de notre époque : de Laïka, la première chienne dans l’espace, qui n’a jamais existé ; de Christophe Colomb qui n’a pas découvert l’Amérique ; des fausses archives de la Stasi. C’est l’histoire d’un jeune homme, embauché par le CFR, qui veut comprendre pourquoi et pour qui il travaille. C’est l’histoire d’une bande d’amis qui veulent réussir leur vie, sans trop savoir ce que cela veut dire. C’est, d’une certaine façon, l’histoire de notre siècle.

Quatrième de couverture : Les éclaireurs

C’est l’histoire de Sliv, agent spécial du CFR (Consortium de Falsification du Réel), qui veut comprendre pour quoi et pour qui il travaille.
C’est l’histoire d’une organisation secrète internationale, qui tente d’influer sur l’histoire des hommes, et dont l’existence est brutalement remise en cause un certain 11 septembre 2001.
C’est l’histoire de Youssef, tiraillé entre sa foi et son amitié ; de Maga, jeune femme moderne que son mariage précipite dans une famille d’intégristes ; de Lena, dont la rivalité professionnelle avec Sliv cache peut-être des sentiments d’une autre nature.
C’est l’histoire d’une grande nation, l’Amérique, qui trahit ses valeurs quand le monde a le plus besoin d’elle.
C’est, d’une certaine façon, l’histoire du siècle qui vient.

51HX-GpckyL

Et voilà qu’avec ces deux romans, Antoine Bello a signé un thriller qui m’a tenu éveillée une bonne partie de la nuit !

J’ai franchement adoré la première partie, à savoir « Les falsificateurs » et légèrement moins la seconde partie, néanmoins le tout fait un excellent thriller… Les personnages sont franchement attachants et j’ai vraiment pris plaisir à suivre la quête de Sliv, à savoir (je ne spoile rien ou presque en disant cela !) : mais quel est le but du Consortium ?

Antoine Bello réussit à chaque chapitre le coup de maitre de vouloir me faire lire un chapitre suivant… juste pour en savoir un petit peu plus. L’histoire étrangement, bien que reprenant des grands pans de l’histoire de mondiale est assez intimiste : on suit vraiment Sliv et ses amis, sans forcément de grande scène. Tout est pris par le petit bout de la lorgnette mais l’histoire ouvre des perspectives assez phénoménales sur notre histoire du 20ème siècle. Et si on nous avait menti ? Et si l’Histoire, finalement, n’était qu’un jeu ? C’est une étrange interrogation que voilà, mais je me la suis sincèrement posée en lisant ce livre… Tout y est remis en perspective…. Et cela semble si « facile’ finalement de tromper le monde entier, en modifiant une ou deux petites choses, en changeant un ou deux détails de l’histoire. Ce qui peut parfois avoir des conséquences plus que fâcheuses !

Bref, en un mot comme en cent, ce thriller est excellent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s