L’atelier des miracles – Valérie Tong Cuong

Par défaut

atelierQuatrième de couverture : Prof d’histoire-géo mariée à un politicien narcissique, Mariette est au bout du rouleau. Une provocation de trop et elle craque, envoyant valser un élève dans l’escalier. Mariette a franchi la ligne rouge.
Millie, jeune secrétaire intérimaire, vit dans une solitude monacale. Mais un soir, son immeuble brûle. Elle tourne le dos aux flammes se jette dans le vide. Déserteur de l’armée, Monsieur Mike a fait de la rue son foyer. Installé tranquillement sous un porche, il ne s’attendait pas à ce que, ce matin, le « farfadet » et sa bande le passent à tabac.
Au moment où Mariette, Millie et Mike heurtent le mur de leur existence, un homme providentiel surgit et leur tend la main – Jean, qui accueille dans son Atelier les âmes cassées, et dont on dit qu’il fait des miracles.
Mais peut-on vraiment se reconstruire sans affronter ses fantômes ? Avancer en se mentant et en mentant aux autres ? Ensemble, les locataires de l’Atelier vont devoir accepter leur part d’ombre, tandis que le mystérieux Jean tire les ficelles d’un jeu de plus en plus dangereux.

Comme quoi, le suspens peut se glisser un peu n’importe où ! J’avoue que ce roman m’a bluffé. La quatrième de couverture m’avait alléché et j’ai bien fait de me laisser faire ! Si je dois faire une critique, la couverture ne rend absolument hommage au roman.

Bon déjà, l’écriture : simple sans être simpliste, fraiche, agréable… Vraiment pas difficile à lire, pas de longues description, on est sur du narratif ; les personnages se racontent et racontent leur point de vue. Et chaque chapitre fait tour à tour vivre l’un ou l’autre des personnages, tout en faisant avancer l’histoire. En somme, ça fonctionne très  bien et franchement, je n’ai jamais eu l’impression d’avoir des redites.

Les personnages ont beaucoup de profondeurs : aucun n’est vraiment blanc ou noir, mais plutôt d’une infinité de nuances… Leur vie se croise, s’entrecroise surtout lorsqu’ils sont tous recueillis par Mr Jean, un personnage que par contre, par certains côté,  j’ai trouvé un peu simpliste… Mais ce fait est largement compensé par les autres personnages. Après, il s’agit vraiment d’un miracle : les personnages remontent la pente à une vitesse un peu surnaturelle mais bon…

Le livre prend parfois des chemins un peu faciles et pas vraiment étonnants mais j’ai passé un très bon moment néanmoins… Donc à lire sans hésitation : pour la poésie, pour les personnages, pour l’écriture…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s