Quand souffle le vent du nord – Daniel Glattauer

Par défaut

Quatrième de couverture :
En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…

Une autre love story qui n’en est pas une. J’avoue, ce petit roman, j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher… Mon côté voyeuse je suppose. Mais il faut reconnaitre que l’auteur réussit très bien, malgré parfois quelques longueurs à nous amener à ne lâcher son récit qu’une fois la dernière page tournée.

Nous avons donc ici un échange épistolaire entre deux protagonistes, suite à une erreur (de la dame, évidemment !). Il s’agit d’une suite de mails, échangés entre un homme et une femme. Des échanges qui se lisent facilement, parfois avec certaines longueurs mais l’écriture étant celle des mails, il s’agit donc d’un langage de tous les jours, facile à lire et à suivre.

Et on voit comment se crée une dépendance, une façon différente de créer des liens : le monde d’internet et des échanges virtuels. Il s’agit essentiellement de cela dans ce roman : comment deux inconnus finissent par tomber amoureux l’un de l’autre, des doutes et des illusions que créent cette situation fantasmée… Un an de correspondance pour quoi au juste ? A découvrir dans ce petit roman pleins de qualités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s