Archives Mensuelles: novembre 2011

Le journal de Stephan

Par défaut

Restons dans la catégorie des livres un peu honteux… et passons à la série des « journal de Stephan »… J’ai à ma décharge que ces temps-ci, je voyage beaucoup en train. Ceci explique donc cela.

4ème de couverture du tome 1 :

 » Mystic Falls, 1864. Stefan Salvatore vit avec son père, qui arrange son mariage avec une jeune fille de bonne famille, Rosalyn. Malgré son sens des convenances et des traditions, Stefan a du mal à se résigner totalement à cette union qu’il ne désire pas. C’est alors qu’arrive Katherine, que le père de Stefan recueille après que la jeune fille a perdu toute sa famille dans un terrible accident. Stefan tombe aussitôt sous le charme de cette mystérieuse personne. Un charme qui va s’exercer également sur Damon, le frère de Stefan, de retour du front. Un triangle amoureux d’une dangereuse sensualité commence alors à se dessiner… Mais bientôt des événements sanglants se succèdent dans la région. On soupçonne la présence de vampires. Lorsque sa fiancée est retrouvée morte dans des conditions atroces, les soupçons de Stefan grandissent. »

Bon l’histoire est plantée. Une énième histoire de vampire, on est bien dans la vague actuelle… Mais ici, rien de transcendant. Ecriture facile à lire, ça se bouquine facilement dans un train sans réel ennui ni réel intérêt.

Etant d’une nature tenace, tant qu’à faire, j’ai également lu le tome 2 et 3, et je me suis un peu renseignée sur le net. Il semblerait qu’il s’agisse d’un livre écrit d’après une série télé, elle-même issue d’une autre série de bouquins. Donc, en somme, il s’agit ici vraiment de surfer sur un succès existant. Donc, au vu de ceci, on comprend un peu mieux certains coté facile du livre. Mais, ça se lit. Ce n’est pas de la grande littérature, j’aurai oublié que j’ai lu ce livre d’ici 15 jours (mais heureusement, ce blog pourra me le rappeler ! ) mais ça se lit. Ni un coup de cœur, ni une horreur absolue.

Publicités

Monster High – Lisi Harrison

Par défaut

Bon, j’avoue… J’ai parfois des lectures dont je ne suis pas très fière ! Ce livre, qui m’a divertie un moment en fait partie.Parce qu’il s’agit de lectures un peu enfantines, pas compliquées, souvent un peu fleur bleue … Twilight est un bon exemple de ce genre de lecture ou toute la série des True Blood. Il doit s’agir de mon coté un peu snobinarde qui refuse de lire des lectures trop faciles… Un peu comme si je lisais un livre de la collection Harlequin… Pas de la grande littérature, mais pourtant, c’est populaire et facile à lire ! Mais revenons ici au sujet de ce post, à savoir la série des Monster High (bon, j’ai lu le tome 1 et le tome 2… Il existe un tome 3 mais je vais m’arrêter ici je pense).

En résumé :

Des créatures branchées à mort !Frankie Stein vient tout juste de s’inscrire à Merston High, le lycée de la petite ville de Salem. Elle a hâte de voir ce qui l’y attend : des fêtes incroyables, des virées shopping et des garçons sexy, c’est sûr !Mais Merston High renferme un secret monstrueux : les rejetons des monstres les plus célèbres de tous les temps y côtoient des ados tout à fait normaux. Même si elle n’est âgée que de quinze jours, Frankie est assez maligne pour se douter que si jamais son secret était découvert, tous ses rêves s’écrouleraient…

Il s’agit vraiment ici d’un roman pour adolescentes, sur fonds d’histoire d’amour un peu mièvre, plombé par des références à tout un tas de marques diverses et variées qui m’ont parfois un peu saoulée. Mais néanmoins, l’histoire est assez agréable à lire, assez inventive pour que l’on ait envie de connaitre la suite. De plus, l’écriture de l’auteur n’est pas déplaisante du tout. Facile à lire, efficace. Peu de moments de creux, peu de vide. Reste que ce roman se laisse lire facilement…

La baby sitter – Gudule

Par défaut

Une histoire que j’ai lu, qui m’a tenue le temps nécessaire pour un voyage en train. L’écriture n’est vraiment terrible… Enfin, je suis sûrement dure de dire cela ; l’écriture de Gudule ne m’a pas vraiment plu, un peu trop moderne, pas forcément assez de descriptions à mon gout. Mais au delà de ça, l’histoire en elle-même est assez intéressante.

Il s’agit de deux histoires, l’une dans le présent, l’autre dans le passé. L’histoire d’une baby-sitter qui revit son passé, en l’intégrant dans son présent… Tout ça au milieu de contes de notre enfance… Un mélange inquiétant et prenant au final.
En somme, je n’offrirai pas ce livre mais j’encouragerai quiconque à le lire s’il le croise… rien que pour le plaisir de lire une histoire un peu macabre et inquiétante.

La tour sombre – Stephen King

Par défaut

Le cycle de la tour sombre de Stephen King. Il s’agit ici d’un cycle de 7 romans (et visiblement un 8ème en préparation). Ce cycle de Stephen King est assez particulier. L’auteur a mis plus de 40 ans pour l’écrire complètement.

Il s’agit d’une saga, un peu grandiloquente dans laquelle je me suis plongée rapidement.Il s’agit de la quête de Roland de Gilead, le dernier pistolero de son monde. Il est en quête depuis des années, va rencontrer des compagnons de voyages et poursuivre sa quête jusqu’à enfin atteindre la tour sombre…

Stephen King part parfois dans des longueurs mais ce n’est pas si dramatique. J’avoue avoir moins apprécié l’incursion de l’auteur lui-même dans son roman… J’ai trouvé cela un peu trop narcissique, un peu trop invraisemblable en fait. Mais cela s’intègre pas si mal que cela finalement dans ce roman.

En somme, une grande saga qui fait rêver.