Anne Sylvestre : Non, tu n’as pas de nom

Par défaut

Chanson sortie en 1974… 1974, c’était un an avant la dépénalisation du droit à l’IMG. L’interruption Medicalisée de Grossesse. Pas l’IVG hein, en 1975, il y avait encore énormément de contraintes. Mais au moins, cela n’amenait pas une femme, comme par exemple Marie-Louise Giraud, faiseuse d’ange, guillotinée en 1943 pour avoir pratiqué 23 avortements… Chanson boulversante, pronant le droit des femmes à disposer de leur corps, tout en délicatesse.Et j’imagine cette femme, en 1974, en plein débat en fait, qui arrive avec une telle chanson… Je l’admire d’avoir osé faire cela.

J’ai découvert cette chanson à la fête de l’humanité. Cette grande dame a chanté avec Agnès Bihl sur la scène Zebrock. Et avec une intensité qui donne envie de pleurer. De pleurer sur la condition de certaines femmes, qui n’ont toujours pas ce droit élémentaire de disposer leur corps. Quelque soit l’occasion. Société sans droit à l’erreur, mais avec droit à l’horreur, où naissent les enfants des erreurs et les enfants des viols… Voilà ce que certains aimeraient. Une société où naissent des enfants handicapés non désirés, où des enfants non voulus arrivent. L’entrave à l’IVG est punie en France. Depuis 1993. Seulement.

(Impossible de trouver un extrait potable ou une vidéo avec cette chanson…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s