Réussite

Par défaut

La citation d’aujourd’hui provient d’une chanson d’Eté 67, un groupe belge n’ayant pas vraiment décollé mais ayant pourtant des textes intéressants et une musique tout aussi intéressante ; Paroles extraites de la chanson : Le bonheur.

Patience_by_MischxT’as réussi tes études, t’as réussi ta carrière
T’as réussi ton mariage, et même réussi tes enfants
Oui mais,
Tu as raté ta vie
Raté ta vie […]

Tu rêvais de faire autre chose
du peu de temps dont on dispose
Non tu n’osais pas trop croire
à cette expression dérisoire
Mais tu as raté ta vie, raté ta vie

Qui ne s’est jamais interrogé sur sa propre vie ? Qui pense avoir réussi sa vie ? Et d’abord, qu’est ce que la réussite ? Un mot comme celui-ci désigne en français également un jeu de carte. Les patiences, sous toutes ses formes. Les jeux que nous appelons aussi solitaire. Etrange synonyme pour désigner la même chose. Un peu ironique lorsqu’on y réfléchit bien.

Revenons à notre réussite, lorsqu’elle s’applique à une vie. Comment réussir sa vie et quand est-ce qu’une vie est considérée comme réussie ? Aux yeux des autres, une jolie carrière, une jolie femme, de beaux enfants et une belle maison est un signe de réussite. Sûrement plus d’ailleurs la belle maison et la belle carrière que le reste. Mais pour un être humain, la réussite personnelle est-elle toujours matérielle ?

J’aurai envie de répondre non à cette dernière question. Un non ferme et définitif, sous-entendant que finalement la réussite de nos rêves est plus importante que la réussite matérielle. Mais il serait illusoire que de croire cela. La réussite matérielle fait partie intégralement, aujourd’hui, de nos espérances. Avoir de l’argent pour pouvoir faire ce que l’on désire. Même s’il ne s’agit que biens et que finalement, c’est assez dérisoire par rapport au reste.

Mais donc, qu’est-ce que le reste ? Qu’est ce qui participe à notre réussite personnelle ? Peut-être simplement d’avoir accompli une partie de ses rêves. Comme dirait Coehlo, d’avoir accompli une partie de sa légende personnelle ou d’être en chemin pour le faire. Et cette fameuse légende personnelle, le gout du rêve, sommes-nous tous capable de l’accomplir ? Et comment décider de ce qu’elle est ? Les rêves et les espoirs évoluent au fur et à mesure que nous vieillissons, que nous grandissons. Mais ils sont en effet l’un des moteurs de notre vie. Une recherche du bonheur en quelque sorte.

Est-ce que parce que systématiquement le nombre 33 me fait penser au Christ et donc à la mort à 33 ans que je m’interroge sur ceci ? En partie je suppose. Happy birthday to me !

(Image provenant de Devian Art, non libre de droit)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s