Priscilla folle du désert

Par défaut

priscilla-folle-du-desert-1994-10-g Je suis décidément d’humeur très gay friendly moi ces temps-ci. Cela m’arrive parfois, lorsque j’ai eu une conversation avec certains de mes amis homo ou lorsque j’ai trop entendu d’homophobie latente…

Donc à l’honneur, un vieux film : Priscilla folle du désert. Des paysages sublimes, trois personnages complètement délurés et attachants et des répliques parfois qui frisent l’absurde. Il s’agit d’un road trip, à travers l’Australie. Des rencontres improbables, avec une scène un peu ahurissante où notre groupe de drag queen fait un spectacle pour une tribus d’aborigènes.

Durant tout ce film, bien peu de violence. C’est rare. Pourtant, elle n’est pas absente. Notamment dans les paroles. On les traite de monstres. Notre société aujourd’hui traite facilement les gens de monstres. Parce que les différences font peur.

En regardant ce film, durant tout le film, je me suis dit : c’est marrant, je connais cet acteur. Je parle d’Hugo Weaving. Avant de réaliser qu’il s’agissait d’un méchant bien connu, dans Matrix. Mr Smith. Lui-même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s