L’homophobie, c’est pas du cinéma.

Par défaut

279032J’ai trouvé cinq courts métrages sur l’homosexualité chez les jeunes. Cinq petits films, parfois un peu trop happy end, sur l’homosexualité lorsqu’on est encore adolescent… Comment vivre son homosexualité lorsqu’on est black, homo et que l’on vit en cité ? Y-a t’il une autre solution que se cacher ou fuir ? Ou lorsque l’on vit dans un petit village où tout le monde se connait ?

Tout le monde se récrie sur l’homophobie. Pourtant, bon nombres de gens utilisent parfois des petites insultes du style : tapette, pédé. Lorsque j’entends cela, même venant de personne tolérante, cela me révolte. Les mots sont contraire aux autres propos de tolérance. Et lorsque j’en parle, on me répond : « non mais c’est un abus de langage, je suis pas homophobe. Je m’en fous moi, ils couchent avec qui ils veulent… »  Un peu comme le racisme ordinaire. « Non, non je ne suis pas raciste mais quand même les arabes… « .

Je crois que je comprendrai jamais cela. Qu’on puisse faire une différence selon quelque chose d’aussi privé que la sexualité, d’aussi privé que nos préférences sexuelles… Quelle différence cela fait-il qu’un homme aime les garçons plutôt que les filles ? Du moment qu’il aime ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s