Archives du mai 16, 2009

Eternal sunshine of the spotless mind

Par défaut

Eternal Sunshine Poster Final 640Je ne suis pas une grande fan de Jim Carrey en règle générale. Mais ce film est néanmoins excellent. Il soulève certaines questions…

Si nous avions la possibilité d’effacer une partie de notre mémoire, le ferions nous ? Cela permet de redemarrer une vie à plat, d’oublier nos souffrances… Une solution rapide et efficace aux peines de coeur. Toutes sortes de peine de coeur. Qu’il s’agisse d’histoire d’amour, de deuil ou d’amitié. Mais je vois ici une forme de lâcheté. Et un terrible oubli.

Prenons le deuil par exemple… Oublier totalement la douleur MAIS également la personne. Plus aucun souvenir de cette dernière. Ni bons ni mauvais. Simplement le néant. Plus rien. Oublier la mort d’un proche afin de ne plus souffrir. Mais c’est également oublier cet amour, oublier tous les bons moments, toutes les joies et toutes ces choses qui nous permettent d’évoluer et de grandir…

Pour les histoires d’amour, cela semble moins dramatique. Mais est ce que cela l’est vraiment ? Les rencontres amoureuses, les histoires, les douleurs surtout bien que désagréables lorsque nous les vivons ont le méritent de nous faire sentir vivant. Qu’y a t’il au final de plus formateur qu’une rupture ?

Nos souvenirs, bons et mauvais nous font avancer. Un enfant apprend de ses expériences. Que se passe-t’il si nous retirons ces souvenirs ? Comment se forger une identité sans souvenir douloureux ? Comment appréhender la vie si nous n’avons pas d’autres repères ? Comment apprécier des bons moments si nous ne connaissons pas autres choses de plus douloureux ?

Publicités