Futile donc indispensable

Par défaut

toilettesPetit livre totalement inutile, se lisant bien… Et pleins d’info, toutes plus inutiles que les autres. Sauf une, qui a retenue mon attention…

Les asperges contiennent des acides aminés soufrés qui se transforment en composés sulfurés lors de la digestion. Le mercaptan, du meme groupe de soufre qui rend les émanations du putois si nauséabondes donne aux urines une odeur caractéristique. Pendant longtemps, on a pensé que c’était une marque génétique, transmise dans les familles ; or, il a été établi que le mercaptan se trouvait systématiquement dans les urines après ingestion d’asperges mais qu’une partie d’entre nous étaient génétiquement programmés pour en détecter l’odeur.

Ainsi, il s’agit encore une fois d’une différence génétique, non pas sur le produit final mais sur des capteurs présents dans notre nez. Et je m’interroge sur la nécessité, ou non, d’être capable de sentir cela. Quelle facteur de l’évolution ont permis cette différenciation ?

Il faut reconnaître que je ne connais personne non apte à sentir ce fameux mercaptan. Il faut reconnaitre également qu’il ne s’agit pas d’une discussion que j’ai fréquemment lors de soirée avec des amis. Les discussions « pipi-caca » en général sont soigneusement évitées. Alors que les allusions sexuelles résolument pas. Etrange que ces deux choses, aussi intimes l’une que l’autre soient perçues aussi différement… Serait-ce parce que les discussions sexuelles sont réservées aux adultes ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s