La fascination de l’horreur

Par défaut

sprained_minds_by_suzi9mm Photo trouvée sur Devian Art, non libre de droit :

Auteur : http://suzi9mm.deviantart.com/

J’ai vu plusieurs fois cette image en trainant sur Devian art, même pas dans la catégorie horreur et macabre… Cette image m’a troublée, choquée, attirée. Et j’en suis venue à me faire une réflexion à propos de cette nouvelle tendance que l’on rencontre depuis pas mal d’années à présent, à savoir cette débauche de sang, de scène macabre, glauque dans des films où cela ne fait pas forcément avancer l’intrigue… Des scènes de violence gratuite, où l’on voit des gens se faire défoncer le crâne à coup de marteau ou se faire écrabouiller les doigts… On pourrait simplement nous le suggérer, mais cela va en général plus loin… Quand est ce que la violence a envahi nos vies ? Est-ce simplement moi, qui tout à coup, devient plus sensible à ces images chocs ?

En général, la suggestion fonctionne bien avec moi et j’ai du mal lors de scènes où l’on suppose ce qu’il se passe. Mais de plus en plus, les scènes ne font pas que supposer. Gros plan sur l’acteur en train de souffrir, gros plan sur le visage du tortionnaire… Et parfois, plan large sur l’explosion d’hémoglobine…

Pour en revenir à l’image que j’ai choisi, je ne comprends pas cette fascination qu’elle exerce sur moi. Je trouve cette image atroce mais d’un autre coté, je la trouve belle… La composition, l’opposition des couleurs… Tout m’attire et me révulse. Les films d’horreur classiques ne me font pas cet effet. Et cela me rappelle soudain une œuvre que j’avais vu à Londres, où un artiste vider les poubelles de nos salles de bains pour en faire des œuvres d’art. Et dans une des poubelles, trônait un tampon usagé… Un haut le coeur, une révulsion. Pourtant, je n’ai jamais oublié cette oeuvre.  Et finalement, n’est ce pas le but des artistes de faire en sorte que l’on se souvienne de leur oeuvre ? De nous faire nous interroger sur le monde et sur leur oeuvre ?

saturneEt quel est donc ce monde ? Où l’on peut voir des seringues en train de traverser des langues, de voir des têtes éclater ? Mais est-il vraiment si différent de la réalité ? Où est ce que ces oeuvres ne sont que le reflet de la violence de nos sociétés et de l’être humain ? En y réfléchissant bien, l’être humain depuis la nuit des temps est un champion de l’horreur… Il suffit de voir les guerres et les massacres. Et les artistes de tout temps ont retransmis cela…

Goya a fait des oeuvres très noires représentant bien son époque… L’invasion de l’Espagne par Napoléon n’a pas du se faire en douceur, et les oeuvres du peintre (ci-contre, Saturne dévorant un enfant, oeuvre exposée au Prado) démontre bien l’état d’esprit de l’artiste… Lorsque les artistes s’emparent des mots, les oeuvres restent tout aussi violentes. Certains livres décrivent l’horreur avec moultes précisions, que l’on soit dans des oeuvres modernes ou plus anciennes. Il suffit de lire les misérables d’Hugo, ou du Zola…

Finalement, la violence et l’horreur sont présentes depuis toujours, dans des œuvres d’artistes. La photo et les films les rendent simplement encore plus choquantes, plus crues. Est ce que cela aidera à les faire cesser ? Ou bien est-ce naturel et humain d’être fasciné par elles ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s