Pourquoi s’interresser aux emmerdeurs ?

Par défaut

Même le pire des emmerdeurs peut éveiller mon interêt si je suis d’humeur à écouter.

Henry Miller dans Virage à 80

0arpcwcmCette reflexion m’a tout d’abord amusé, puis je me suis dit qu’elle me correspondait parfaitement. Et finalement, j’en suis venue à m’interroger sur les emmerdeurs. Comment définir un emmerdeur ? En vertue de qui ou de quoi, fait-on passer quelqu’un d’emmerdant à interressant ou vice-versa ?
Comme chacun est au moins le con de quelqu’un, il est fort probable que chacun est également l’emmerdeur de quelqu’un… Après, reste à définir pourquoi certains font un consensus… Consensus dans une même « tranche » de population ? Dans une même « bande d’amis », de gens ayant des relations proches et donc une façon de penser commune, et par là-même un intérêt commun ?
Pour ma part, un emmerdeur est quelqu’un qui m’ennuie, qui ne réussit donc pas à éveiller un quelconque intérêt pour moi. Je suis capable de lire tout et n’importe quoi sans m’ennuyer mais il arrive que certaines personnes me tapent sur le système et que je les qualifie d’emmerdeurs. En général, il s’agit d’être sans saveur, systématiquement d’accord avec moi et me laissant discuter sans alimenter un minimum la discussion.
Après, il peut y avoir également quelqu’un qui m’ennuie pour la raison qu’il me contrarie, je vais vraisemblablement le traiter d’emmerdeur, mais j’avoue que cela me fera plus sourire qu’autre chose. Je passerai volontiers du temps avec cette personne. Alors qu’une personne vraiment emmerdante, non.

Faut-il en déduire que pour qu’une personne cesse d’être emmerdante, il faut qu’elle ait un minimum de répondant et de conversation ? Quelqu’un capable d’éveiller notre interêt ? Notre curiosité ? L’éveil… L’action qui signifie passer de l’état endormi à l’état réveillé. Un moment plus ou moins court selon les gens… Mais lorsqu’il s’agit d’interêt ou de curiosité ? De prime abord, on pourrait penser que l’on va être interressé par tout le monde, puisque tout le monde est inconnu et donc à même de réveiller notre curiosité… L’inverse est il vrai ? Lorsque l’on connait suffisament quelqu’un, est ce que cette personne cesse d’être interressant ? Et passe dans la catégorie emmerdeur ? En même temps, peut-on réellement penser que l’on connait parfaitement quelqu’un, au point ou cette personne cesse de pouvoir nous surprendre ? Nous apprendre des choses ? Cesse donc d’être interressant ? Au final, qu’est ce qui est interressant et qu’est ce qui ne l’est pas ? Chaque personne est plus ou moins une énigme, entre les masques et les faux-semblant, chacun se crée une image qui correspond plus ou moins à ce que l’on est, mais je doute que quiconque soit capable de dire de quelqu’un d’autre qu’il la connait parfaitement. Est ce que finalement, ce ne serait pas plus simplement un arrêt de la curiosité à propos d’une personne ? Parce qu’on ne comprend pas ? Ou parce qu’on n’aime pas ? On aime difficilement quelque chose que l’on ne comprend pas et encore moins quelque chose que l’on n’aime pas.  Finalement, l’interêt serait peut-être simplement encore une fois qu’une affaire de sentiment, d’attirance entre deux personnes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s