Expérience interdite.

Par défaut

03satanJe viens de voir « L’expérience interdite ». Un vieux film, racontant l’histoire de quatre medecins, tentant de savoir ce qui se cache derrière la mort. Et ce film soulève le sujet des remords, des regrets, ce que nous avons fait enfant qui aujourd’hui, avec notre vision d’adulte nous semble terrible.

Je me souviens, à l’école maternelle, d’une enfant que nous persécutions. Nous lui avions même fait manger des petites baies, que nous pensions à l’époque poison… Et nous ne l’avions plus vu à l’école. Elle n’était plus revenue. J’avoue, bien des années plus tard, avoir été soulagée de la croiser. De constater qu’elle était encore en vie, que nous ne l’avions pas tué.

Les enfants prennent bien souvent un bouc émissaire. Un enfant qui sera mis sur le banc de touche, qui sera exclu des jeux et des discussions dans le meilleure des cas, persécuté dans le pire des cas. Les enfants, réputés innoncents et gentils se révèlent bien souvent de terribles tortionnaires. Et je m’interroge…. Est-ce qu’à l’age adulte, nous changeons ?

J’en discutais justement avec un ami à moi, pas plus tard qu’hier. J’ai été horrifiée et choquée par son histoire. Il est atteint d’un problème à la jambe, qui lui donne une démarche particulière. J’avoue que la première fois que je l’ai vu marcher ainsi, je lui ai demandé ce qu’il avait eu. Et depuis, j’oublie régulièrement qu’il a ce problème, au point où je suis bien souvent à deux doigts de lui demander lorsque je ne l’ai pas vu depuis un moment, pourquoi il boite… Et donc, un homme, pas un enfant, un homme de 25 ans est venu à coté de lui, en imitant sa démarche, avant de lui demander si cela ne le derangeait pas de « marcher comme un handicapé. » J’ai été choquée, horrifiée, en colère… Comment peut-on faire ça ? Pourquoi cette méchanceté gratuite ?

Qu’est ce qui nous fait changer ? Qu’est ce qui nous fait prendre conscience de ces limites ? L’éducation ? La faculté de pouvoir s’identifier à l’autre ? Est ce que réellement nous changeons ? Ou est ce simplement une apparence ?

Pourquoi certains adultes évoluent, prenant conscience de certaines limites à ne pas franchir vis à vis des autres et pourquoi d’autres non ? Est-ce dans la nature humaine d’être cruel envers les autres ? Est-ce une façon de se rassurer sur notre propre existence, de se dire que notre vie finalement est moins noire que celle des autres ? Parce que finalement, nous sommes tous soulagés lorsque nous rencontrons quelqu’un atteint d’une malformation ou d’un handicap quelconque de ne pas être nous même handicapés…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s