Le retour de Passepartout.

Par défaut

Comme quoi, parfois, il suffit d’un rien pour me rendre le sourire. Qu’un instant, je me prenne pour le maitre des clés, ces fameuses clés qui vont me permettre d’avoir un appartement sur Paris, de pouvoir enfin travailler…

Rose, rose et encore rose. Je ne parle pas de mes lunettes, ni des murs de mon futur appartement, mais plutot de ma vision des choses à l’heure actuelle. Tout va bien. A la rigueur, presque trop bien et je redoute l’emmerde qui me tombera dessus… Le petit coté pessimiste qui reprend le dessus je suppose… Ou le coté méfiant.

Mais pour ce soir je ne vais penser à rien d’autres qu’à des choses futiles comme : comment diable vais-je décorer mon futur chez-moi ? Et qu’est ce que j’aime cette idée là !

Et je suis navrée pour mon titre complètement minable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s