Archives Mensuelles: août 2008

L’age

Par défaut

Hier encore j’avais 20 ans… Je rêvais… Tout le monde connait cette chanson, un air entrainant pour oublier le temps qui passe et qui nous entraine tous vers le même but. C’est étrange de constater cela : nous allons tous droit vers la mort et pourtant nous nous acharnons à vivre… Sûrement pour oublier l’inéluctable… Je me demande une chose : s’il y avait vraiment un dieu quelque part, qui aurait créé l’homme, lui donnant naissance, pourquoi lui donner la possibilité de mourir ? Pourquoi une vie aussi brève ? N’est ce pas un peu illogique ?

Bon, d’accord… Prenons monsieur X, fervent catholique, qui meurt aujourd’hui, d’une mort on ne peut plus banale : un arrêt du cœur. (Au passage, si quelqu’un réussit à mourir d’autre chose, je pense que nous tenons là un spécimen rare et un prix Nobel… Oui, je sais l’ironie est facile… Et je sais également qu’il est possible de vivre sans cœur, avec une jolie machine qui régule cela à la place de notre cœur, mais je m’égare un peu là je crois.). Donc monsieur X, appelons le Raoul, cela m’évitera de m’y perdre en conjoncture sur pourquoi les victimes sont toujours X ou Y, et jamais A ou B…

Raoul est mort. Paix à son âme. On pourrait s’interroger également sur ce que c’est que l’âme, mais j’serai bien en peine de répondre à une telle question, donc je l’évite soigneusement et ni vu ni connu, j’impose des faits. Raoul est mort, mais grâce à dieu, il va au ciel si sa vie a été juste ! Bon bon bon… J’avoue, normalement, c’est pas vraiment lui, c’est son âme… Mais vu que je n’ai aucune idée de ce qui constitue l’âme, je préfère dire qu’il s’agit de Raoul en personne, mais sans corps… Je crois que cela devient de plus en plus confus au fur et à mesure que j’avance dans ma théorie mais bon.

Admettons. Il va au paradis si sa vie a été juste et droite. Ou en enfer, s’il a été un vilain garçon… Et là je m’interroge donc sur la vie : il ne s’agit donc que d’un grand test ? Et dieu et ses anges ne seraient que des matteurs ? Un télé réality show avant gardiste ? Avec à chaque instant des éliminés ? Mais comme la prod’ est sadique, elle propose un second show, un peu plus intimiste selon l’opinion du public : « t’as été bon coco, t’iras au paradis…  » ou un « Très mauvais coco, très très mauvais… Direction l’enfer !! »

Ou peut-être, est ce l’inverse… T’es bon, tu vas en enfer, t’es mauvais, tu vas au paradis… Parce que sérieusement, une vie d’ange, ça doit pas être marrant tous les jours : pas de sexe, pas de plaisir, pas l’droit de faire de conneries…

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui, j’ai eu 32 ans. Bon anniversaire à moi. Espérons que j’reste un peu au purgatoire quelques temps encore.

Arbre en cage

Par défaut

Arbre en cage

Les français mettent les arbres en cage. Je n’ai jamais compris pourquoi on ne voyait ceci qu’en France… Ou peut-être que je n’ai jamais remarqué ailleurs…

Et cette photo m’étonne encore plus, autant ou je suis habituée à croiser des grilles au sol, autant ou je m’interroge franchement sur la grille autour de l’arbre.

Donc, si nous mettons nos arbres en cage, on peut supposer que c’est par mesure de protection… La grille au sol, je vois bien à quoi elle sert : c’est pour permettre à l’arbre d’avoir un minimum d’espace vital entre lui et le bitume, et de pas défoncer le bitume… Parce que si un petit arbre ne gagnera jamais contre du bitume, un gros arbre lui, arrive très bien à le défoncer ! Une certaine revanche de la nature je suppose. Ce qui n’est pas fait pour me déplaire, bien au contraire !

Mais la petite grille là, qui entoure notre petit arbre ?! A quoi elle sert ? Bon, sûrement à protéger le tronc de diverses agression… Quel genre d’agression peut bien subir un arbre ?!
Une attaque d’enfant en bas age ? Madame, occupez vous de votre mouflet au lieu de le laisser arracher l’écorce de ce pauvre petit arbre… Franchement niveau attaque, à moins d’y aller avec les dents ou au couteau, je doute que cet arbre là risque grand chose d’un humain…

Sinon, on peut aussi imaginer que c’est pour empêcher de déverser sur l’arbre des détritus ?
Bah oui, le français est ainsi, au moindre coin de nature, faut qu’il y dépose ses ordures… Remarquez, les trottoirs auraient une étrange allure si toutes les décharges sauvages des campagnes étaient abandonnées en ville au lieu de l’être à la campagne… Vite vite, cachons ces ordures qui nous gènent, en les abandonnant comme on abandonne nos animaux sur les aires d’autoroutes… Loin des yeux, loin du coeur, n’est ce pas ?

Une arme à ne pas négliger pour notre petit arbre, c’est la griffe des chats. Un chat, ça ira, plusieurs peuvent faire pas mal de dégât à l’écorce d’un arbre en pleine croissance… Mais sincèrement, je doute qu’en pleins Paris il y ait des garnisons de chats attendant leur heure pour faire leur griffe sur l’écorce d’un jeune arbre. Mais j’peux me tromper.

La dernière agression à laquelle je pense, mais si c’est pour défendre de cela, je dis que vraiment c’est mal pensé… C’est le pipi canin ! Sauf que vu ou est placée la grille, càd tout proche de l’arbre, pour éviter de perdre du bitume surement… Le pipi doit atteindre notre arbre… Donc pour moi le mystère reste entier…

Ou peut-être que l’être humain est ainsi fait qu’il tente toujours de maitriser la nature et de l’enfermer ?

Arbre en cage

Ouverture !

Par défaut

Il y a de cela très longtemps, je tenais un blog et quand je dis tenais, je m’y tenais vraiment. J’y écrivais régulièrement et l’envie m’est passé. Et là, soudain l’envie d’écrire repointe son nez. Donc voilà, un nouveau blog, un nouveau défouloir où je vais pouvoir dérouler ma vie et la raconter, aussi passionnante soit elle à un ami imaginaire qu’est le lecteur ! Si d’ailleurs, un jour, il y a des lecteurs… Ce qui n’est pas obligatoire, puisqu’au final, je ne vais parler que de moi.
Ou presque.

Et que cela n’intéresse pas grand monde au final… Mon égo en prend un coup, mais je n’ai pas vraiment le choix je suppose que de reconnaitre cela : ma vie, à mon grand désespoir n’intéresse que moi. Merde tiens… C’est pas qu’elle soit ininterressante, enfin, en ce moment si, mais en général, j’ai des réflexions pas si connes… Puis je les oublie.

Donc finalement, un blog pour lutter contre mes pertes de mémoire, mon coté poisson rouge.
Vous savez, vous mon cher lecteur imaginaire… Merde, est ce que je dois vous donnez un nom ? On verra cela plus tard…
Donc revenons à nos moutons, ou plutot ici à nos poissons… Le poisson rouge, merveille de la nature que l’on peut mettre en bocal à loisir et où l’on peut l’imaginer se dire en tournant en rond *blop blop* Ohhh, un chateau !! *Blop Blop* Ohhh !! un chateau !… Fabuleux petit être que l’homme monnaye pour quoi.. 5€ ? La vie du point de vue de l’être humain ne vaut pas grand chose parfois.
Et pour revenir à ma fameuse mémoire, elle me joue des tours, elle suit des détours parfois complexes et je me retrouve donc à oublier. Oublier ce que je ne voudrais pas oublier, ce qu’il ne faudrait pas oublier… Mais je vous rassure, le futile et l’inutile restent quant à eux bien présents dans ma mémoire, comme tout un chacun je suppose.

Donc étaler sa vie dans un blog par peur de l’oubli… Pourquoi pas !