La fin.

Par défaut

La fin… L’année s’est achevée, avec une sorte d’amertume terrible… Une sorte de vide. Evidemment, nous nous reverrons, mais ce ne sera plus pareil. Et avec, en prime, la terrible angoisse que ces promesses ne soient que du vent.

Les deux dernières soirées ont été particulières. Celle de vendredi ressemblait à une orgie, assez semblable finalement à ce que nous avions vécu précédemment tous les trois. Celle de samedi a été plus posée, plus mature… Et à chaque minutes de la fin, nous sentions qu’il fallait en profiter, que justement c’était la fin.

Les adieux n’ont pas été émouvants, mais plutot rapide, comme si nous cherchions à fuir. Le balais final a été assez éprouvant pour mes nerfs. J’avoue ne pas avoir dépassé le stop avant de sentir l’eau envahir mes yeux… Un serrement au coeur de les voir s’en aller, un terrible sentiment que c’est la fin.

Etrangement, le soir a été une surprise. Un appel. Le réveil l’a tout autant été. Finalement, je ne suis pas la seule à ressentir ce manque. A demi mot, pleins de sous-entendus pourtant. Les mots ont perdu leur saveur, reste simplement ce sentiment d’amertume.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s